06 60 42 20 44
ory@actionresponsable.com

Considérations énergétiques

lightning unk on green grass field

Cette semaine je veux partager avec vous mes pensées sur la notion d’énergie. 

Pour la plupart d’entre nous, l’énergie représente une force quotidienne. Par moments plus perceptible qu’à d’autres.

On l’associe souvent à notre propre organisme:

“Ce matin, je déborde d’énergie !” ou “Cette semaine m’a pompé toute mon énergie”.

L’énergie permet de nous mettre en mouvement, physiquement et psychologiquement. Notre cerveau consomme près de 20% de notre énergie alors qu’il ne représente que 2% de notre poids ! 

Peut être connais tu des personnes ou as tu déjà rencontré des personnes qui sont sensibles aux énergies des interactions entre les choses qui nous entourent… Leur intuition va plutôt dans le bon sens.

Jusque là tu te dis sans doute que je m’égare mais il n’en est rien ! 🙂

Nous percevons aussi son ampleur et sa puissance en contemplant la nature, lors des soirées d’orage lorsque surgissent des éclairs, devant des chutes d’eau, lors d’ouragans, de tsunamis, d’éruptions volcaniques… les exemples sont infinis.

En physique, l’énergie est une mesure de changement d’état dans un système donné.

Pour simplifier et dit autrement, l’énergie permet de provoquer des changements. 

La première source d’énergie qui provoque des changements sur Terre est celle du Soleil. Grâce à lui (mais pas seulement), les plantes poussent et la vie prolifère. Nous profitons tous les jours de cette énergie directement ou indirectement. Nous nourrissons nos corps grâce à la végétation. Cette nourriture ingérée, par processus chimique, nous donne l’énergie de bouger et de réfléchir. Ce n’est qu’un exemple intime.

Mais il faut comprendre que tout n’est qu’affaire d’énergie, de l’existence de la première cellule vivante dans l’océan à la fabrication de la plus haute tour du monde.

Toute action ou transformation implique de l’énergie ! Rien n’est anodin et c’est aussi ce qui rend le vivant si fascinant, merveilleux !

L’énergie est partout autour de nous, tout ce qui compose notre quotidien, nos vies, nos sociétés n’existe que grâce à l’énergie.

D’abord physique, biologique donc, nous l’avons dit, mais surtout mécanique puisque nous avons confié notre destin à des machines. 

Les vêtements que nous portons, les transports que nous utilisons, l’ordinateur qui me permet de partager avec toi, la nourriture que nous mangeons, l’eau que nous buvons… Tout ceci est permis par des machines qui produisent en quasi permanence les conditions de notre confort.

Cette évolution mécanique est en réalité présente depuis des siècles avant notre ère par l’utilisation de forces, pour propulser nos bateaux, nos moulins… L’air et l’eau (les deux éléments les plus présents sur Terre mais aussi les plus exploités) ont très tôt été identifiés et utilisés pour décupler notre force corporelle.

Mais l’utilisation de l’énergie a pris une ampleur bien plus importante en Europe (au Royaume-Uni) lors de la Révolution Industrielle dans les années 1760.

L’homme a trouvé le moyen d’augmenter considérablement ses capacités productives qui reposaient jusque-là sur l’eau, l’air, les animaux et les esclaves.

C’est à ce moment-là qu’interviennent les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). L’humanité s’en est rapidement rendue dépendante et en a toujours éperdument besoin aujourd’hui pour vivre tel que nous vivons. Évidemment, à ce moment-là de l’histoire, nous sommes loin d’imaginer les conséquences futures d’un tel engouement !

Les énergies fossiles ont permis à l’humanité de passer de 1 milliard d’individus à 8 milliards en seulement 200 ans ! 

Quelle énergie ! Car c’est bien encore elle qui a créé ce formidable mouvement de croissance tous azimuts que nous souhaitons encore de nos vœux aujourd’hui.

Seulement voilà, il y a un hic, elle n’est pas infinie. Ou plus exactement, notre capacité à en produire toujours plus n’est pas infinie (nous y reviendrons dans un prochain billet).

Je crois qu’il est important de se le rappeler et de faire preuve d’humilité par rapport à nos velléités de croissance mécanique.

Je vous propose d’ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure sous le prisme de l’énergie. Ce thème est central lorsque l’on parle d’écologie et je l’évoquerai régulièrement.

Bonne semaine,

Ory

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.